| Autrefois les Pyrénées

Ardoise et tableau noir

couv-ecoleUne histoire
de l’école
dans les hautes
vallées d’Ariège

Brigitte Gaston-Lagorre

L’implantation de l’École laïque en zone rurale montagnarde ne s’est pas faite sans obstacles. Mais au fond que sait-on aujourd’hui de l’école d’hier, de cette école qu’un regard brouillé de nostalgie a tendance à idéaliser ? Se souvient-on encore de sa naissance, très lente, dans les territoires reculés marqués par la rudesse du climat et la topographie des lieux ? Que sait-on aujourd’hui du combat mené de haute lutte contre la toute-puissance de l’Église qui régnait alors sans partage sur l’éducation ? Garde-t-on encore en mémoire le rôle d’ascenseur social qu’a pu jouer cette École, arrachant bien souvent à la misère des enfants prédestinés aux travaux des champs ou aux tâches ménagères ? Raconter l’histoire de cette implantation, c’est raconter l’histoire de l’éducation, à travers ses règlements, ses rites mais aussi à travers l’évolution de ses manuels scolaires. C’est faire le portrait de quelques figures marquantes grâce à des témoignages d’élèves et d’instituteurs et d’institutrices inscrits à jamais dans les mémoires de tous ceux qui, fils de paysans, d’employés, de bûcherons, d’ouvriers ou de bourgeois se trouvaient réunis dans un même lieu, l’école. L’école que venait visiter, une fois l’an, le photographe pour un grand moment destiné à laisser une trace faite pour durer. L’auteure, Brigitte Gaston-Lagorre, fut enseignante en collège et en lycée – en Ariège et ailleurs – avant d’exercer de plus hautes responsabilités au sein du ministère de l’Éducation nationale. Elle est allée enquêter dans les hautes vallées d’Ariège, du côté de Seix, d’Ercé, d’Aulus, de Massat ou de Castillon, à la rencontre de ceux qui ont vécu cette grande mutation, anciens élèves comme anciens enseignants formés pour la plupart à l’École normale de Foix. Cet ouvrage, richement illustré, émaillé de souvenirs émouvants, est le fruit de ce travail.


ISBN : 978-2-917971-55-0 – 174 pages, couleur, 27 x 22 – 29 €




Chafré, un photographe aux Pyrénées

Aulus-les-bains 1880-1914

Alain Bourneton
François Daliphard
Jean-Louis Deschamps

Durant la deuxième moitié du XIXe siècle, l’essor du thermalisme vint bouleverser le mode de vie ancestrale basé sur l’économie montagnarde du village d’Aulus, en Ariège. Une vie dont il resterait aujourd’hui peu de traces si cette forme naissante de tourisme n’avait transporté dans ses bagages un passager clandestin : Jean Pierre dit Chafré, photographe de métier.
Alain Bourneton, écrivain-photographe, François Daliphard, collectionneur, et Jean-Louis Deschamps, biographe de Chafré ont mis en commun leur passion pour cet artiste dans ce livre qui rassemble l’essentiel de l’œuvre d’un grand de l’image sorti de l’oubli.
Construit à partir de la trentaine de tirages originaux et des 200 cartes postales qui ont traversé l’épreuve du temps, ce livre est le fruit d’un goût partagé pour l’œuvre de Chafré et l’histoire du Couserans.
Ces clichés – couvrant la période 1880-1914 – disent combien Chafré s’est pris de passion pour le vieux village resté à l’écart de l’activité thermale. Sa manière de saisir les humbles dans leur quotidien laisse entendre qu’il était leur familier : point d’agressivité ni de folklorisme dans son regard, il est là pour témoigner des bouleversements en cours, faisant œuvre d’ethnologue.

ISBN : 978-2-9524223-5-2 – 128 pages couleurs, Format 24 x 28 cm, couverture cartonnée, Prix : 30 euros

Cyclistes aux Pyrénées

Les deux récits de voyages cyclistes ici réunis nous promènent à travers l’Ariège, l’Aude et les Pyrénées-Orientales des années 1900.
Ils témoignent de cette courte période durant laquelle la bicyclette – cet instrument essentiellement géographique – contribua à la naissance du tourisme… juste avant le triomphe de l’automobile.
Leurs auteurs – un avocat bordelais et une inconnue toulousaine, soucieux de partager un goût, savent donner au lecteur l’impression de tenir le guidon, de respirer la poussière, de lutter contre la pente ou le vent, et surtout de découvrir un pays alors peu connu.
Adeptes d’un cyclisme d’heureuse errance, Monsieur comme Madame racontent à travers leur cheminement l’histoire du paysage et de l’activité humaine dans l’est pyrénéen de la Belle Époque.

ISBN : 2-9534223-1-1 – 105 pages,  12 €

Lire un extrait