| Domaine Pyrénées

Estives d’Ossau

7 000 ans de pastoralisme dans les Pyrénées

couv-ossau-webSous la direction de Christine Rendu, Carine Calastrenc,
Mélanie Le Couédic, Anne Berdoy

La montagne a une histoire, des chercheurs archéologues et historiens la racontent

L’histoire du pastoralisme a longtemps été considérée comme immuable depuis des millénaires. Pourtant, les recherches initiées par des archéologues et historiens depuis une trentaine d’années remettent en question l’apparente stabilité des pratiques pastorales dans les Pyrénées. Pour cela, il faut reconstituer l’environnement des temps passés, chercher les traces archéologiques fugaces laissées par les bergers et leurs troupeaux, débusquer les témoignages des humbles face aux puissants dans les archives et les récits…
Dans les Pyrénées béarnaises, la vallée d’Ossau – dominée par le pic du Midi auquel elle a donné son nom – est l’une des plus connues de la partie occidentale du massif. L’activité pastorale y est toujours vivace mais sa longue histoire demandait à être décryptée. Pour écrire les 7 000 ans d’évolution des estives et du pastoralisme en Ossau, une approche pluridisciplinaire était nécessaire. Les observations croisées de différents chercheurs (16 auteurs) permettent de dévoiler progressivement l’histoire, ou plutôt les histoires, des multiples aspects de la vie pastorale sur la longue durée.
Troupeaux, herbages, forêts, cabanes, fromages, mais aussi terres communes ou droits d’usage, partages territoriaux et pratiques de l’espace, relations entre estives et piémonts sont analysés à la lumière de nouvelles sources et de nouveaux regards.

ISBN : 978-2-917971-60-4 – 280 pages, couleur, 27 x 27 – 32 €




Les auteurs du livre :

Philippe Allée / géographe et géomorphologue ; professeur des universités, laboratoire GEOLAB, UMR 6042, université de Limoges.

Dany Barraud / historien et archéologue de l’Antiquité ; inspecteur général des patrimoines (archéologie), ministère de la Culture et de la Communication ; chercheur associé Ausonius, UMR 5607, université Bordeaux-Montaigne.

Rémy Berdou / anthropologue ; doctorant, laboratoire ITEM, EA 3002, université de Pau et des Pays de l’Adour.

Anne Berdoy / historienne et archéologue du Moyen Âge ; ingénieure de recherche contractuelle, CNRS, laboratoire FRAMESPA (équipe Terrae), UMR 5136, université Toulouse-Jean Jaurès.

Carine Calastrenc / archéologue ; ingénieure d’études, CNRS, laboratoires FRAMESPA (équipe Terrae), UMR 5136 et Traces, UMR 5608, université Toulouse-Jean Jaurès.

Benoît Cursente / historien du Moyen Âge ; directeur de recherche honoraire, CNRS, laboratoire FRAMESPA (équipe Terrae), UMR 5136, université Toulouse-Jean Jaurès.

Patrice Dumontier / archéologue ; Groupe archéologique des Pyrénées occidentales (GAPO).

Didier Galop / géographe et palynologue ; directeur de recherche, CNRS, laboratoire GEODE, UMR 5602, université Toulouse-Jean Jaurès.

Pierre Gascouat / enseignant au lycée des métiers de la montagne d’Oloron-Sainte-Marie, animateur pastoral au sein de la cellule pastorale des Pyrénées-Atlantiques.

Patricia Heiniger-Casteret / anthropologue ; maître de conférences, laboratoire ITEM, EA 3002, université
de Pau et des Pays de l’Adour.

Juliette Knockaert / archéozoologue ; doctorante, laboratoire d’archéozoologie et archéobotanique : Sociétés, pratiques et environnements, UMR 7209, Sorbonne universités, Muséum national d’histoire naturelle, CNRS.

Dominique Laffly  / géographe ; professeur des universités, université Toulouse-Jean Jaurès.

Mélanie Le Couédic / archéologue ; ingénieure de recherche, laboratoire ITEM, EA 3002, université de Pau et des Pays de l’Adour.

Philippe Leveau / historien et archéologue de l’Antiquité ; professeur émérite d’archéologie, Centre Camille Jullian, UMR 7299, université d’Aix-Marseille.

Jean-Paul Métailié / géographe ; directeur de recherche, CNRS, laboratoire GEODE, UMR 5602, université Toulouse-Jean Jaurès ; président du conseil scientifique du Parc national des Pyrénées.

Christine Rendu / archéologue et ethnologue ; chargée de recherche, CNRS, laboratoire FRAMESPA (équipe Terrae), UMR 5136, université Toulouse-Jean Jaurès.

Les Vierges laïques

Couv-ViergeMarguerite Peyre

Roman

Dans un petit village des Pyrénées, Jeanne-Marie, enfant abandonnée et élevée par des agriculteurs, est repérée par son institutrice qui s’attache à elle et l’incite à suivre la même voie. Jeanne-Marie s’engage à son tour dans la mission des instituteurs des années 1930. Leur objectif : redonner vie aux campagnes qui se dépeuplent en encourageant la jeunesse à rester au pays. Cette situation l’amène à se donner entièrement à son métier d’institutrice. Vivant dans un certain isolement, elle n’aura de cesse de s’interroger, non sans souffrance, sur son origine et la raison de son abandon par ses parents inconnus.

Ce roman, écrit après-guerre et enfin publié, est un puissant et émouvant témoignage sur ces « Vierges laïques », qui par les circonstances de leur vie, dans le célibat, se sont données corps et âme à leur vocation, l’enseignement.

Maguerite Peyre, née Bétolaud à Paris (1882-1975) fut institutrice et directrice dans plusieurs arrondissements de Paris. Elle a pris sa retraite en 1935 dans l’Ariège avec son mari qui en était originaire. Passionnée de littérature et d’histoire, elle consacra dès lors ses loisirs à la lecture et l’écriture, sans jamais publier de son vivant.

« J’ai un plaisir infini à égayer mon présent en évoquant mes souvenirs d’enfance, et à essayer de les raconter », écrivait-elle en 1952.

ISBN : 978-2-917971-59-8 – 126 pages, 16 x 24 – 15 €

Voir quelques pages du livre



Le Tao de Staline

Erik Sablé

cou-tao-stalineThriller

1937, la Seconde Guerre mondiale se profile. Pour le jeune noble ariégeois Alexandre Valmont de Merveillès, la vie bascule le jour où il décide d’engager un détective privé pour retrouver la trace de son père, ce géniteur absent. Du berceau ariégeois à Paris, Nice, la Bulgarie, l’URSS mais aussi dans les volutes d’une fumerie d’opium de Toulouse, l’enquête nous mène vers ce père maléfique en route sur le chemin des immortels. Parallèlement, une journaliste de L’Huma cherche à en savoir plus sur des événements inquiétants qui se passent dans l’Union soviétique du « Petit père des peuples ». Tous deux affronteront les mêmes individus qui agissent à l’ombre de l’histoire officielle. Les fils se croisent, les épreuves se multiplient, à la recherche d’une vérité finalement terrifiante. L’énigme du Tao de Staline tourne autour d’un ouvrage mystérieux, Les sept têtes du dragon vert, considéré comme un des premiers à développer les théories du complot dans le déroulement de la grande Histoire.

Érik Sablé, très épris de spiritualité orientale, vit à Toulouse. Auteur notamment d’une biographie de René Guénon et d’un livre consacré aux sadhus, il publie là son deuxième thriller, après Les Loups d’Odin, paru en 2014.

ISBN : 978-2-917971-51-2 – 186 pages, couleur, 21 x 14 – 16 €




Ardoise et tableau noir

couv-ecoleUne histoire
de l’école
dans les hautes
vallées d’Ariège

Brigitte Gaston-Lagorre

L’implantation de l’École laïque en zone rurale montagnarde ne s’est pas faite sans obstacles. Mais au fond que sait-on aujourd’hui de l’école d’hier, de cette école qu’un regard brouillé de nostalgie a tendance à idéaliser ? Se souvient-on encore de sa naissance, très lente, dans les territoires reculés marqués par la rudesse du climat et la topographie des lieux ? Que sait-on aujourd’hui du combat mené de haute lutte contre la toute-puissance de l’Église qui régnait alors sans partage sur l’éducation ? Garde-t-on encore en mémoire le rôle d’ascenseur social qu’a pu jouer cette École, arrachant bien souvent à la misère des enfants prédestinés aux travaux des champs ou aux tâches ménagères ? Raconter l’histoire de cette implantation, c’est raconter l’histoire de l’éducation, à travers ses règlements, ses rites mais aussi à travers l’évolution de ses manuels scolaires. C’est faire le portrait de quelques figures marquantes grâce à des témoignages d’élèves et d’instituteurs et d’institutrices inscrits à jamais dans les mémoires de tous ceux qui, fils de paysans, d’employés, de bûcherons, d’ouvriers ou de bourgeois se trouvaient réunis dans un même lieu, l’école. L’école que venait visiter, une fois l’an, le photographe pour un grand moment destiné à laisser une trace faite pour durer. L’auteure, Brigitte Gaston-Lagorre, fut enseignante en collège et en lycée – en Ariège et ailleurs – avant d’exercer de plus hautes responsabilités au sein du ministère de l’Éducation nationale. Elle est allée enquêter dans les hautes vallées d’Ariège, du côté de Seix, d’Ercé, d’Aulus, de Massat ou de Castillon, à la rencontre de ceux qui ont vécu cette grande mutation, anciens élèves comme anciens enseignants formés pour la plupart à l’École normale de Foix. Cet ouvrage, richement illustré, émaillé de souvenirs émouvants, est le fruit de ce travail.


ISBN : 978-2-917971-55-0 – 174 pages, couleur, 27 x 22 – 29 €




Le retour de Sapou

978917971543

L’épopée d’un original ariégeois poète
et humaniste

(1871-1942)

Mary Lou Decossaux

Né à Arrous, dans le Couserans, Joseph Founau Cabillot dit Sapou voyage d’abord comme colporteur puis comme maître d’hôtel en Amérique, en Europe et en Afrique du Nord. Mais Sapou n’oublie jamais son village natal niché au cœur des Pyrénées ariégeoises où il revient de loin en loin. Bien que n’ayant été « à l’école que cinq hivers », il met par écrit dans ses « Cahiers d’Arrous » ses idées sur la société de son temps, et y rassemble des contes et chansons qu’il compose. Son but : arrêter le dépeuplement de ses montagnes en éduquant ses concitoyens. Si les adultes prennent ce poète-musicien-philosophe-éducateur sportif-conseiller agricole pour un joyeux illuminé, les jeunes adhèrent à son enthousiasme en participant à son «Sporting Club d’Arrous» ou à sa fanfare. Ce regard d’un enfant du pays revenu du Nouveau Monde à la fois émerveillé et inquiet est un témoignage unique sur la vie au cœur des Pyrénées dans la première moitié du XXe siècle.

Ce personnage original et attachant nous est présenté par une jeune Américaine revenu sur les pas de ses ancêtres ariégeois. C’est elle qui retrouve les manuscrits de ce fameux Sapou et nous les restitue sous la forme de ce livre publié une première fois en 1995 sous le titre de «Sapou». De larges extraits des «Cahiers» de Sapou sont mis en perspective par l’auteur tout en nourrissant le récit. La présente édition est enrichie de nouvelles découvertes de l’auteur et de l’éditeur.

L’AUTEUR : Mary Lou Decossaux, née en 1957 en Floride aux États-Unis, est décédée, encore jeune, en 2011.

ISBN : 978-2-917971-54-3 – 192 pages,  16 x 24 – 17 €




Des enfants dans la tourmente

978917971536Toulouse et le Secours suisse aux enfants dans le sud de la France, 1939-1947

José Martínez Cobo
Avant-propos de Geneviève Dreyfus-Armand

Maternité de Brouilla, maternité d’Elne, camp d’Argelès, Sigean, camp de Saint-Cyprien, camp de Rivesaltes, pouponnière de Banyuls, camp de Gurs, château de La Hille, Le Chambon-sur-Lignon, Saint-Cergues, Pringy, camp du Récébédou près de Toulouse, La Barradière, Montagnac, Faverges, Praz-sur-Arly… Dans tous ces lieux liés à l’histoire de la guerre dans la Zone sud, l’aide aux enfants était gérée et organisée à partir de Toulouse – au 71, rue du Taur – siège de la Délégation du Secours suisse de 1940 à 1947. C’est l’histoire de cette aide humanitaire qu’explore ce travail d’historien, en s’appuyant sur de nombreux témoignages et documents. Une histoire qui rend hommage aux volontaires suisses –en particulier – qui avaient déjà œuvré lors de la guerre d’Espagne. Le dévouement sans bornes dont firent preuve les figures évoquées ici n’aurait pas été possible sans cette structure établie à Toulouse. Une organisation qui connut bien des secousses, du fait de sa dépendance aux autorités suisses scrupuleuses quant à la notion de neutralité mise en branle par la cruauté du conflit.
L’auteur ajoute à son propre regard le rapport rédigé en 1990 par Richard Gilg, dernier directeur de la délégation toulousaine. Ce précieux rapport, peu diffusé jusque-là, a le mérite de rassembler les récits des faits par les protagonistes de l’époque qui livrent également leurs analyses postérieures.

 José Martínez Cobo, auteur par ailleurs de Frères d’exil, a vécu cette période de l’intérieur puisqu’il est le fils de Carlos Martínez Parera, alors comptable de la Délégation de la Croix-Rouge suisse à Toulouse, et de Hortensia Cobo de Diego, chargée de la gestion du magasin de vêtements destinés aux enfants victimes de la guerre. Alors enfant, avec son frère Carlos il côtoya notamment les enfants juifs recueillis au château de La Hille (Ariège) administré par la Croix-Rouge suisse.

ISBN : 978-2-917971-53-6 – 172 pages, 16 x 24 – 22 €





Géographie amoureuse de l’Ariège

couv-geo-ariege

L’eldorad’eau

Michel Sébastien

Michel Sébastien parcourt les Pyrénées depuis plus de 60 ans. Dès 1972, avec d’autres, il a œuvré pour la création d’un parc : le Parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises, qui a vu le jour en 2009. Il rêve et œuvre aujourd’hui sans relâche à la création d’un parc des Trois Nations, associant Ariège, Andorre et Espagne.
Pour lui, la grande richesse de l’Ariège, c’est l’eau. Dans la perspective du changement climatique et de la transition énergétique, il ausculte le ciel et propose d’augmenter les réserves d’eau en altitude.
L’Ariège – « eau perchée »  entre la Garonne atlantique et l’Aude méditerranéenne – peut devenir un « eldorad’eau ».
Ses réflexions sur le développement du département n’ont cessé d’alimenter le débat. Cette Géographie amoureuse de l’Ariège est l’occasion de les rassembler.
C’est avec toute la fantaisie qui le caractérise que Michel Sébastien se livre avec délectation dans Géographie amoureuse de l’Ariège à l’art de la prospective, jeu intellectuel élégant et séduisant dont cet ouvrage donne une synthèse à la fois sérieuse et amusée.

ISBN : 9782917971-50-5 – 160 pages, 16 x 24 – 15 €

Châteaux et Forts Médiévaux en Couserans

Chateaux-Forts-CouseransUne invitation à la découverte

Denis Mirouse, Pascal Audabram

Le Couserans possède de nombreuses fortifications du Moyen Âge souvent méconnues, dont certaines sont restées longtemps dissimulées sous une épaisse végétation.

Les auteurs, Pascal Audabram et Denis Mirouse, historiens et archéologues, ont mis à contribution leurs travaux respectifs, mais aussi le résultat des études issues du programme collectif de recherche sur les fortifications médiévales des Pyrénées centrales pour produire cet ouvrage qui comporte des informations inédites.

De nombreux commentaires et illustrations vous permettront de découvrir ces édifices d’un temps passé et les principaux acteurs de cette période, les comtes de Comminges, les vicomtes de Couserans et leurs vassaux, ces petits seigneurs du Couserans, parfois très puissants.

Des circuits routiers et des chemins pédestres sont proposés pour vous mener au pied des murailles des châteaux forts et des villages fortifiés. Certains sites sont visitables et font l’objet d’une description détaillée et très illustrée. En espérant que cet ouvrage vous incitera à partir à la découverte de ce riche patrimoine culturel couserannais.

Lieux à découvrir : Alzen, Aspa, Balagué, Bramevaque, Castillon, Caumont, Cazavet, Cérizols, Clermont, Durban, Encourtiech, La tour de Vital, Lacourt, Le castel d’Amour, Le Ker de Massat, Le Trein, Lescure, Mirabat, Mongelous, Montardit, Montégut, Montels, Montesquieu, Montjoie, Prat, Saint-Girons, Saint-Lizier, Seix, Sentein, Taurignan-Castet, Tour du Loup, Tourtouse, Unjat, Vic-d’Oust

Présentation du livre avec Denis Mirouse et Pascal Audabram à la librairie la Mousson le samedi 20 juin 2015.

Liens utiles : www.patrimoine-du-couserans.comwww.grands-sites-ariege.fr, www.destination-couserans.fr

ISBN : 9782917971-49-9 – 96 pages, 16 x 24 – 13,50 €

Article indisponible pour l’instant –  réimpression au printemps 2017

La Prophétie de l’Euprocte

La prophétie de l'euprocte

Dany Chevalier-Consola
Disponible dans les librairies d’Ariège et chez l’éditeur

Dans les Pyrénées ariégeoises, au Souleilhan, à la veillée, tous écoutent la vieille fée Corba. Elle raconte, une fois encore, l’histoire tragique du pont de cristal qui reliait la tour de Montorgueil au château de Calamès. Dans l’un demeurait Bluette, la jeune fée ; dans l’autre Otto, le fils du seigneur. Pourtant en ce soir de printemps 1962, tous sont inquiets : voilà une semaine qu’Hippolyte, le fermier de l’Artigue, a disparu par une nuit d’orage, près de l’Infère, ce terrible torrent qui s’engouffre dans la grotte de Siech où vivent les Euproctes. Corba pense qu’Hippolyte a été victime d’un maléfice alors que les gendarmes disent qu’il est parti. Parti ? Mais où ? Sans son bâton, c’est impossible ! Baptiste son fils, Anaïs l’institutrice et Stella l’enfant de Montorgueil partent à sa recherche…

La Prophétie de l’Euprocte est le premier livre de Dany Chevalier-Consola qui exerça son métier de pédagogue curieuse et passionnée en Ariège, au Venezuela et en Andorre.

Flora Taverner, étudiante en cinéma d’animation a illustré le conte. (première expérience pour elle aussi)

L’action de ce conte initiatique et écologique se déroule dans le cadre qui est aujourd’hui au centre de la polémique sur la réouverture de la carrière de Bédeilhac. Voir article de Mélanie Saves dans Ariège News et voir le site « Les gardiens du Calamès »

Article de la Dépêche Ariège du 18 décembre 2014

ISBN : 978-2-917971-46-6 – 112 pages, couleur, 16×22 – 15 €




Extrait « Prophétie de L’euprocte »

Les Loups d’Odin

Érik Sablécouv-Odin

Thierry Pagès et sa femme Cathy, journaliste à La Dépêche, mènent une vie paisible en Ariège, jusqu’au jour où ils sont suivis par un inconnu. La vie de Thierry bascule. Menacé, traqué, le voilà confronté à une mystérieuse organisation qui a des ramifications aux États-Unis et au Chili.
Un passé trouble referait-il surface ?
L’enquête que menait Cathy sur des ossements humains découverts près de Foix est-elle à l’origine de cette traque ?
Mais Thierry n’est-il qu’un simple ouvrier charpentier amateur de calligraphie ? Derrière cette façade se devine un autre personnage, violent, hanté par un passé difficile. Quelles étaient ses activités avant son arrivée en France, après son long séjour en Inde ?
Une intrigue passionnante où les apparences cachent des réalités multiples et inquiétantes. L’atmosphère brumeuse de ce pays de montagnes contribue à créer une ambiance dont le lecteur se défera difficilement.

Érik Sablé, également traducteur et directeur de collection, vit à Toulouse. Auteur de nombreux ouvrages dans le domaine de l’orientalisme, il a aussi publié des biographies, des études sur les oiseaux et deux livres pour la jeunesse. Certains de ses livres ont été traduits en cinq langues. Les Loups d’Odin sont la preuve tangible qu’il n’a pas su résister à la tentation du frisson.

ISBN : 978-2-917971-40-6 – 334 pages – 17 €

Voir l’article de la Dépêche du 01/03/20015



La traversée des Pyrénées par les grands sommets

 

couv-PIC-en-PICMarc Jusnel

Rallier en continu l’Atlantique à la Méditerranée par les grands sommets, tel est le défi que s’est lancé Marc Jusnel.

50 jours et 70 pics plus tard, il a réalisé cette traversée de mer à mer et de pic en pic entre le 14 août et le 2 octobre, se jouant du relief, des intempéries, de la frontière et des douleurs.
À travers ce journal de bord, il propose un itinéraire élaboré, novateur et ambitieux pour une traversée par le haut des Pyrénées. Une traversée riche en rencontres et en clins d’œil aux grands noms du pyrénéisme qui a pour ambition de donner des idées à qui voudrai tenter l’aventure.

À la fois grimpeur, spéléologue, kayakiste et canyoniste, Marc Jusnel est un montagnard ariégeois qui connaît ses Pyrénées jusque dans leurs moindres recoins et sur leurs deux versants. Voilà quarante ans qu’il les parcourt dessus, dessous et en toute saison pour le meilleur et pour l’écrire.
S’il a élargi ses horizons montagnards du côté de l’Afrique, de l’Asie, de l’Amérique centrale ou de l’océan Indien, il revient toujours vers ses chères Pyrénées.
Intervenant dans la formation d’étudiants et d’enseignants ou encadrant en milieu associatif, il a souvent utilisé ses compétences et son goût de la montagne pour initier à la curiosité et inviter à la découverte. Il collabora aussi régulièrement à la Revue pyrénéenne et à Pyrénées.

« Nous ne pouvons en effet nous empêcher de voir dans cette aventure de montagne – cinquante journées de face à face – comme un accomplissement, comme le couronnement d’une carrière de pyrénéiste. »
Jean et Pierre Ravier


Article de la dépêche du 10/07/2014


[calameo code=0029828109171b2a283ef width=300 height=194]


article-revue-pyrénéenne-oct14

Article Revue Pyrénéenne, oct. 2014

ISBN : 978-2-917971-42-0 – 180 pages, couleur,carte du parcours, graphiques 24 x 20 – 25 €

 – Ce livre est disponible uniquement sur ce site – 



Entre cimes et abimes

leah-bosquetL’empreinte
des mineurs
pyrénéens

Leah Bosquet
Texte de Claude Dubois

« Là où l’on pourrait voir l’échec industriel, je veux voir la beauté de l’architecture et l’ingéniosité mécanique ; les ruptures de pierres appartenant à la montagne comme autant de traces d’une activité humaine ambitieuse aujourd’hui disparue.

Au même titre que le pastoralisme, l’identité ouvrière a fait ce pays. C’est donc tout naturellement que j’ai eu envie de donner à
voir l’identité culturelle de ces montagnes. J’ai choisi le traitement argentique et le noir et blanc pour témoigner au mieux des matières sensibles de ces sites. »

 Leah Bosquet, après avoir photographié les bergers pyrénéens et leurs troupeaux (Estivage, éd. Husson 2009), porte son regard inspiré sur les empreintes laissées par les mineurs dans la haute montagne du Couserans et du Val d’Aran.

Claude Dubois, archéologue et historien des mines métalliques, enrichit ce regard d’artiste en ajoutant une dimension documentaire qui souligne l’âpreté de la vie et la dureté des conditions de travail à haute altitude et dans les mines de zinc « mangeuses d’hommes ».
[calameo code=0029828103292f536e640 width=300 height=194]

 Très heureux, Leah Bosquet et Claude Dubois ont reçu le prix du « livre pyrénéen » au salon de Bagnères-de Bigorre.

Remise du prix livre Pyrénéen 2014 Bagnères-de-Bigorre

© Sylvain Marmer/Binaros

© Commune Bagnères-de-Bigorre

© Commune Bagnères-de-Bigorre

 

lire article de la Dépêche Toulouse du12/12/13

ISBN : 978-2-917971-35-2 – 120 pages, couverture rabat, 22×29 – 25 €



Morceaux choisis aux Pyrénées

Alain Bourneton

Pour refaire surface9782917971246 après un grand tumulte, Alain Bourneton s’est replongé dans ses carnets de montagne, ses photos et ses souvenirs.
Son objectif : faire encore et toujours partager son goût des Pyrénées, ce massif auquel il a voué tant de moments de liberté et qui lui a, en retour, donné tant de sources d’émerveillement.
Au fil de ce florilège de rencontres aux sommets transparaît le souci constant de faire découvrir les petits et grands secrets de l’histoire du pyrénéisme. Cet ensemble dit tout de la relation intime de l’auteur montagnard à son massif d’élection.

Alain Bourneton est l’auteur de nombreux livres consacrés aux Pyrénées, dont en particulier L’Isard, vie, histoire et chasses (Prix Connaissance de la chasse 2009) et Gavarnie, histoire d’un grand site (Prix du salon du livre pyrénéen de Bagnères-de-Bigorre 2011).

ISBN : 978-2-917971-34-5 – 120 pages, couverture rabat, 20×2423 €

Voir extrait

Sur Alain Bourneton, article de La Dépêche du 12/30/2014




Foix et son château

Foix et son Chateau

Photographies :
Alain Baschenis
Textes : Mélanie Saves
Patrice Teisseire-Dufour

«Que l’on arrive de Toulouse, d’Ax ou du Couserans, le château de Foix surgit au détour de la route, trois tours massives juchées sur un étrange rocher. Plus on se rapproche, plus il est impressionnant. De toutes les rues on l’aperçoit. Il suffit de lever un peu la tête et le voilà […]. La ville s’est enroulée autour du rocher qui porte son château. L’histoire est inscrite dans son paysage mais Foix n’est pas que ville-patrimoine ; elle est vivante. Mélanie Saves, Patrice Teisseire-Dufour et Alain Baschenis vous la font découvrir comme ils l’aiment, suivez-les le long des rues, des places, des maisons, dans les salles du château ou au pied de ses tours. »

C’est ainsi que Claudine Pailhès, la conservatrice des Archives départementales de l’Ariège, présente ce livre consacré à la ville de Foix qui sera disponible dès le début du mois de juillet.
Un livre qui permettra aux touristes de passage d’emporter en souvenir un florilège imagé du site et aux Fuxéens de redécouvrir leur ville.

Les auteurs
Mélanie SAVES, diplômée d’Histoire de l’art roman, est guide conférencière en Ariège.
Patrice TEISSEIRE-DUFOUR, reporter à Pyrénées magazine, est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages sur le Sud-Ouest en particulier.
Alain BASCHENIS, photographe indépendant, a illustré plusieurs livres concernant notamment l’Ariège.

Présence de Mélanie SAVES au salo de Foix le Dimanche 7 décembre 2014 de 14h à 18h30, salle culturelle de l’Estive de Foix

978-2-917971-32-1, 144 pages, 24×22 cm, 25

voir quelques pages




René Gaston-Lagorre

de l’académisme à l’abstraction

 

Brigitte Gaston-Lagorre

 

René Gaston-Lagorre (1913-2004) a vécu toute sa vie du fruit de sa peinture.
Il a commencé par traiter des thèmes très académiques sur de très grands formats, et finira – à 90 ans passés – par peindre des toiles abstraites sur de très petits formats. C’est le sens de cette évolution que tente de nous dévoiler ce premier livre consacré à un peintre qui a traversé le siècle.
Toutes les facettes de son œuvre prolixe sont données à voir : ses peintures d’inspiration religieuse ou républicaine qui ornent plusieurs édifices de l’Ariège et de la Haute-Garonne, mais aussi celles célébrant la vie des bergers pyrénéens, des chasseurs et des montreurs d’ours, ou encore celles qui disent son goût pour l’Espagne toute proche ou pour un Orient plus lointain.
Sans oublier toute la partie abstraite de son œuvre, secrètement entamée dans les années 60, qui lui vaudra une notoriété internationale. Œuvres dans lesquelles la lettre Z revient comme un leitmotiv.

Brigitte Gaston-Lagorre a enseigné la littérature et exercé diverses fonctions de responsabilité au sein de l’Éducation nationale.
Passionnée d’histoire de l’art et intriguée par l’œuvre de son grand-oncle, elle a cherché à retracer le cheminement artistique et intellectuel d’un peintre singulier.

978-2-917971-29-1, 144 pages, 27x22cm, 30 euros

voir extraits du livre

Gavarnie

Histoire d’un grand site
Alain Bourneton

Se pencher sur l’histoire de Gavarnie, c’est chercher à comprendre comment ces monts affreux – muraille d’où plonge une vertigineuse cascade – deviennent de « sublimes horreurs » avant de faire figure d’image générique des Pyrénées consacrée par l’Unesco au Patrimoine mondial des merveilles naturelles.
C’est aussi mesurer combien ce lieu hors normes propose de facettes du pyrénéisme : on y croise tour à tour la plume de Ramond et le souffle de Victor Hugo, la silhouette du comte Henri Russell ou la trace des contrebandiers du port de Boucharo, mais aussi les pèlerins de Lourdes en excursion ou plus près de nous les funambules adeptes des cascades de glace qui ont trouvé ici leur paradis.

Alain Bourneton, qui fait office de guide, nous aide à fouiller du regard l’histoire d’un lieu où s’invente l’un des tout premiers sites du monde.

A reçu le Prix du livre pyrénéen 2011 du salon de Bagnères-de-Bigorre

 ISBN : 978-2-917971-15-4 - 224 pages couleurs, format 23,5 x 30 cm,   Prix : 35 €

Lire un extrait

L’isard vie, histoire et chasses

Alain Bourneton

Ce livre traite dans le détail de l’importance de l’isard dans la culture pyrénéenne, en s’appuyant sur de nombreux documents et témoignages inédits sur la chasse à l’isard – notamment des reportages photos du début du XXe siècle. L’auteur, par ailleurs photographe reconnu, a aussi saisi l’animal dans son milieu naturel.
Le voyage dans le temps que nous offre Alain Bourneton est aussi l’occasion de rencontrer quelques grandes figures de chasseurs qui ont marqué les esprits et contribué à écrire l’histoire d’une chasse intimement liée à la vie pyrénéenne.
Une partie plus technique concernant les modes d’approche, le matériel du chasseur et l’examen des trophées conclut cet ouvrage quasiment encyclopédique qui fera date dans l’histoire de la bibliophilie cynégétique et pyrénéenne.

 – Ce livre est disponible uniquement sur ce site – 

ISBN : 978-2-9524223-9-0 – 288 p. couleurs, 24×28 cm, couv. cartonnée, Prix : 37 euros

Lire un extrait

Chafré, un photographe aux Pyrénées

Aulus-les-bains 1880-1914

Alain Bourneton
François Daliphard
Jean-Louis Deschamps

Durant la deuxième moitié du XIXe siècle, l’essor du thermalisme vint bouleverser le mode de vie ancestrale basé sur l’économie montagnarde du village d’Aulus, en Ariège. Une vie dont il resterait aujourd’hui peu de traces si cette forme naissante de tourisme n’avait transporté dans ses bagages un passager clandestin : Jean Pierre dit Chafré, photographe de métier.
Alain Bourneton, écrivain-photographe, François Daliphard, collectionneur, et Jean-Louis Deschamps, biographe de Chafré ont mis en commun leur passion pour cet artiste dans ce livre qui rassemble l’essentiel de l’œuvre d’un grand de l’image sorti de l’oubli.
Construit à partir de la trentaine de tirages originaux et des 200 cartes postales qui ont traversé l’épreuve du temps, ce livre est le fruit d’un goût partagé pour l’œuvre de Chafré et l’histoire du Couserans.
Ces clichés – couvrant la période 1880-1914 – disent combien Chafré s’est pris de passion pour le vieux village resté à l’écart de l’activité thermale. Sa manière de saisir les humbles dans leur quotidien laisse entendre qu’il était leur familier : point d’agressivité ni de folklorisme dans son regard, il est là pour témoigner des bouleversements en cours, faisant œuvre d’ethnologue.

ISBN : 978-2-9524223-5-2 – 128 pages couleurs, Format 24 x 28 cm, couverture cartonnée, Prix : 30 euros

Le Merens, cheval d’estive

Marc Thédon

Sauvé d’une extinction annoncée de la race par des éleveurs passionnés dans les années 1970, le mérens connaît aujourd’hui un essor spectaculaire. Le petit cheval des Pyrénées, sauvé d’une extinction annoncée de la race par des éleveurs passionnés dans les années 1970, le mérens connaît aujourd’hui un essor spectaculaire. Le petit cheval des Pyrénées ariégeoises règne en prince noir sur les estives, en animal libre égayant les grands espaces d’altitude. Rustique et polyvalent, il est devenu un cheval de loisir apprécié bien au-delà de l’Ariège, berceau de la race Mérens. De la transhumance de printemps à la redescente des estives en automne, Marc Thédon a suivi pas à pas pendant deux ans le mérens, cheval à la fois libre, sauvage et très sociable, bien connu des randonneurs dont il apprécie la compagnie. Il a ainsi pu capter tous les moments forts de sa vie pour nous livrer ce reportage précieux fait d’instants partagés, d’émotions, de moments d’espièglerie, de tendresse et de tolérance à accepter le photographe parmi eux, sans la moindre agressivité.

ISBN : 978-2-917971-13-0, Couverture cartonnée, 30×24 cm,  Prix 28 euros

 – Ce livre est épuisé – 

Les Cols de l’Espoir

Passage des Evadés de France 1942-1943

Francis Aguila

« Ils choisirent la périlleuse aventure des Pyrénées, pour l’honneur de servir », a écrit le maréchal de Lattre de Tassigny à propos de tous ceux qui, en 1942-1943, quittèrent la France par ces montagnes pour « visiter » les prisons de Franco avant de rejoindre la Résistance établie alors à Alger. Issus de milieux différents, venus des quatre coins de France, réfractaires au STO, militaires, résistants, jeunes assoiffés de liberté, tous franchirent au péril de leur vie ces hautes crêtes d’Ariège, de Cerdagne et d’Andorre avec l’aide des réseaux de passeurs locaux. Leur mission accomplie, ces soldats de l’ombre sont rentrés dans l’anonymat.
Sous la plume d’un montagnard aguerri parti sur leurs traces, ces évadés et passeurs sortent de l’oubli.

ISBN : 978-2-9524223-6-9 – 240 pages, Prix 18 euros

Passeurs d’hommes et femmes de l’ombre

Ariège – Cerdagne 1942-1944
Francis Aguila

Ce livre n’est pas un roman. Tous les personnages évoqués ici ont bel et bien existé. Pour raconter l’histoire de ces « passeurs d’hommes » au cœur des Pyrénées, Francis Aguila a patiemment récolté les récits des derniers témoins de cette période noire de l’histoire et parcouru de son pas de montagnard aguerri ces chemins menant vers la liberté. On ne dira jamais assez le courage de celles et ceux qui, au péril de leur vie, sauvèrent d’autres vies. Hôteliers, cheminots, ouvriers, paysans, bergers ou femmes de l’ombre, toutes et tous furent les maillons d’une chaîne de solidarité qui donnait sur le ciel d’Espagne, alors synonyme de liberté pour ceux qui fuyaient la France occupée. Parmi eux, des jeunes refusant le STO ou cherchant à rejoindre la France libre, des aviateurs britanniques ou canadiens abattus en mission puis récupérés par les réseaux, mais aussi la femme du général de Lattre de Tassigny passant par la Cerdagne ou encore ce couple de juifs hollandais sillonnant l’Europe pour fuir la persécution nazie par les hautes vallées qui ouvraient sur l’Andorre et l’espoir.

ISBN : 978-2-917971-19-2 – 224 pages,  Prix 18 euros

L’Andorre dans la 2e Guerre mondiale

Passeurs, Fugitifs et Espions

Claude Benet

Qui, en se rendant en Andorre aujourd’hui, imagine le rôle qu’a joué la principauté pendant la Deuxième Guerre mondiale ?
Qui sait combien la frontière andorrane fut synonyme de liberté pour ceux qui – juifs, résistants ou aviateurs abattus rejoignant leur base – fuyaient le nazisme et la France de Vichy ?
Qui se souvient du rôle joué par ces Andorrans, membres ou non de réseau d’évasion, passeurs ou espions qui opéraient sur un territoire cerné de montagnes mais idéalement placé sur l’axe Toulouse-Barcelone, Gibraltar ou Lisbonne ? Territoire dont il s’agissait aussi pour les autorités en place de préserver au mieux l’intégrité et l’indépendance.
Claude Benet suit à la trace ces fugitifs et explore le fonctionnement des filières en s’appuyant sur les archives anglaises, françaises, espagnoles et andorranes et en s’entretenant avec certains des protagonistes de cette page d’histoire encore entourée de mystères et de tabous.

ISBN : 978-2-917971-11-6 – Format : 16 x 24, 256 pages,  Prix : 19 €

Frères d’exil

Espagne, médecine, politique

José Martinez Cobo

Dans ce récit autobiographique, José Martinez Cobo témoigne sur ce que fut l’exil espagnol en France. Il raconte l’enfance toulousaine, le dénuement matériel, le dévouement maternel, la détermination dans les études, les frasques de jeunesse.
Leurs études réussies, ces inséparables frères se lancent dans de brillantes carrières médicales : pour Carlos, l’aîné – ce quasi-jumeau qui a précédé tous ses pas – ce sera l’anatomie et l’orthopédie ; pour José, la cardiologie et la réanimation infantiles, ce qui autorise l’auteur à porter un regard aigu sur l’enseignement de la médecine aujourd’hui.
Programmés par leur jeunesse pour être deux Toulousains de France, les deux frères s’engagent cependant dans le mouvement socialiste espagnol en exil.
José Martinez raconte alors comment celui-ci, à Toulouse, travaille au rétablissement de la démocratie en Espagne, en préparant l’après-Franco. On y croise les figures tutélaires du renouveau démocratique espagnol : Felipe Gonzales, Alfonso Guerra, Nicolas Redondo, Carmen Garcia…

ISBN : 978-2-917971-16-1 Format 16×24, 320 p.+16 p. photos , Prix : 23



Voici ma voix

Gaston Massat

Gaston Massat (1909-1966) fut l’initiateur de l’éphémère groupe surréaliste toulousain Chaos, en compagnie de son frère cadet René, de Lucien Bonnafé, des frères Matarasso et de Jean Marcenac. Après des études de philosophie dans la Ville rose, il retrouve sa terre d’Ariège pour ouvrir à Saint-Girons une librairie qui deviendra vite le creuset de tout ce qui vibre, s’interroge et bouscule les convenances.
Engagé dans le surréalisme et la Résistance, Gaston Massat – qui fut aussi l’ami des peintres – est « l’auteur de poèmes transparents, lumineux ou secrets, qui touchent au fondement même de la poésie».
Voici ma voix rassemble pour la première fois les recueils de poésie de Gaston Massat :
Pièges à loup,
Au beau souci des lendemains,
Adam et Ève
Bestiaire de l’amour.

ISBN : 978-2-917971-03-1  – Prix 17 euros

Cyclistes aux Pyrénées

Les deux récits de voyages cyclistes ici réunis nous promènent à travers l’Ariège, l’Aude et les Pyrénées-Orientales des années 1900.
Ils témoignent de cette courte période durant laquelle la bicyclette – cet instrument essentiellement géographique – contribua à la naissance du tourisme… juste avant le triomphe de l’automobile.
Leurs auteurs – un avocat bordelais et une inconnue toulousaine, soucieux de partager un goût, savent donner au lecteur l’impression de tenir le guidon, de respirer la poussière, de lutter contre la pente ou le vent, et surtout de découvrir un pays alors peu connu.
Adeptes d’un cyclisme d’heureuse errance, Monsieur comme Madame racontent à travers leur cheminement l’histoire du paysage et de l’activité humaine dans l’est pyrénéen de la Belle Époque.

ISBN : 2-9534223-1-1 – 105 pages,  12 €

Lire un extrait

Le chemin des âmes mortes

Annie Lavedan

« Je respire profondément, je hume l’air du matin, je me prépare à tourner le dos et à décoller. C’est mille ans que je laisse derrière moi. Mille ans de désespoir et de carnage. Toute une vie dont je voudrais ne pas avoir à parler. Mais on n’enterre pas aussi facilement les morts. Les comptes se règlent. Il faut que chaque chose soit à sa place. Je suis née le jour des Morts dans une maison en grand deuil. Ma grand-mère paternelle, la seule femme que mon père eût jamais aimée, mourut trois jours avant que je naisse.“
En mettant en lumière les secrets qui nourrissent les drames d’une famille, Annie Lavedan tente de briser le cycle infernal des inhibitions transmises de génération en génération.
Le Chemin des âmes mortes est le premier roman de cette femme de théâtre revenue sur la terre de ses origines.

ISBN : 978-2-917971-09-3 – 256 pages, Prix 14 euros

Chroniques de l’étrange

Régine Brzesc-Colonges

Les 50 « Petites histoires de l’Histoire » ici rassemblées ont été initialement écrites pour être lues par leur auteure sur les ondes de radio Montaillou à laquelle Régine Brzesc-Colonges collabore après avoir travaillé pour Radio France où elle créa l’émission.
Ces histoires écrites de manière vive et précise couvrent l’Aude, l’Ariège, le Pays catalan et le Pays toulousain, elles revisitent la grande Histoire à travers des lieux et des personnages emblématiques.
Il y est question des cathares, de la Résistance, de faits divers singuliers, des mystères de Rennes-le-Château, de légendes et de traditions locales.

ISBN : 978-2-917971-02-4 -156 pages, Prix : 15 euros