Pierre Giffard

Du Paris-Brest à l’affaire Dreyfus

Jacques SERAY

Pierre Giffard (1853-1922) commença par mettre sa plume au service du plus grand nombre, en se faisant le vulgarisateur des techniques nouvelles : le téléphone, l’électricité ou encore le phonographe. Journaliste, Pierre Giffard comprit très vite l’intérêt de créer de grands événements sportifs pour asseoir la notoriété d’une presse en pleine effervescence. Dès 1891, celui qui voyait dans le vélo « un bienfait social » inventa la course Paris-Brest-Paris, puis l’année suivante Paris-Belfort à la marche et Paris-Rouen automobile en 1894. Avec son compère Paul Rousseau, il lança en 1892 le premier quotidien sportif, Le Vélo. En faisant le choix d’y défendre le capitaine Dreyfus, il se mit à dos les annonceurs de son journal qui se tournèrent vers le concurrent naissant, L’Auto, ancêtre de L’Équipe et créateur du Tour de France. Le Vélo était condamné. Et lui bien secoué !

ISBN : 978-2-9524223-8-3 – 304 pages, 23 €