Couvre-feu sur l’Ovalie

Rugbys et rugbymen
dans la 2e  Guerre mondiale

Francis Meignan
Préface : Jean Gachassin

En 1939, le rugby français se divisait en deux pratiques : à XV (la plus ancienne) et à XIII. Depuis sa mise à l’écart des rendez-vous internationaux avec les Britanniques, le rugby à XV était en perte de vitesse. A contrario, le XIII bénéficiait de cette situation. En effet, celui-ci montait en puissance, en attirant grâce à son statut professionnel des vedettes du XV.
Le premier acte majeur du gouvernement de Vichy fut la suppression du rugby à XIII. Il l’accusait d’être perverti par le professionnalisme. À la fin de la guerre, la libération du territoire permit au rugby à XIII de renaître et au rugby à XV de renouer ses relations internationales.

Cependant, entre ces deux événements majeurs, la pratique du rugby perdura vaille que vaille. D’abord à travers coupes et challenges dont l’auteur explore les palmarès. Puis à partir de 1942, grâce à un championnat recréé et une Coupe de France.

Après avoir analysé les conséquences de la Grande Guerre sur le rugby français Dans la mêlée des tranchées, Francis Meignan pose son regard d’historien sur l’impact de la Deuxième Guerre mondiale sur le rugby, sur les rugbys, le XV et le XIII. Il le fait à travers le portrait de joueurs au destin souvent tragique, de dirigeants et d’hommes politiques au rôle déterminant dans l’histoire de ce sport.

ISBN : 978-2-917971-81-9 – 158 pages, 16 x 24 – 18 €