Award Winning Solutions
Our unique offer
Exclusive 10 Years Warranty
Whats included
Modern Interior Projects
See our works
Get a personal estimate
Contact us

°°°°°°°°°

Nos dernières publications

AZF Fragments du fracas

20 ans après la catastrophe

Frédéric Arrou

À Toulouse, le 21 septembre 2001, l’usine AZF explose. L’onde de choc a soufflé les habitations dans un rayon de 6 km et son orientation a essentiellement touché « les quartiers », ceux que l’on écrit entre guillemets parce qu’on y trouve des immigrés, des pauvres, des illettrés et jusqu’à 45 % de chômage. Des gens démunis face aux documents revendiqués par des assureurs mesquins et les gestionnaires de la réhabilitation qui travaillent sur plan, dans la méconnaissance la plus parfaite du mode de vie de ces populations. En créant
« l’Association des sinistrés du 21 septembre », Frédéric Arrou les a non seulement aidés, mais les a surtout restitués dans leur citoyenneté, dans leur dignité. Une saga sociale, une expérience humaine aussi, qu’il va poursuivre jusqu’au premier procès de l’industriel, en 2009. Dans AZF, fragments du fracas, Frédéric Arrou restitue des notes prises au fil de ses rencontres, de ses humeurs. De ses souvenirs aussi. Il peut être drôle, mordant, parfois cinglant. Toujours entier. Vingt ans après, ce livre témoigne de ce que peuvent faire les hommes de la vie, le pire comme le meilleur. Certains aident les faibles, d’autres écrasent les pauvres, d’autres encore essaient d’écouter et de comprendre. Le bilan d’AZF ne se réduit pas à une colonne de chiffres, il reste gravé dans la mémoire de tous, dans une ville qui n’avait alors qu’une hâte : oublier.

Frédéric Arrou est né un 29 février, s’est marié un vendredi 13 et a pris sa retraite un 1er avril. Le genre de type qui peut jouer au loto, mais qui a choisi d’écrire pour témoigner et éviter que ne soit ensevelie « l’autre mémoire » de la catastrophe d’AZF, celle qui s’est jouée dans les coulisses des cabinets d’assurances, à la Préfecture, à la Mairie, et chez les avocats de l’industriel… soutenu par la CGT.

Isbn : 978-2-917971-94-9 – 160 pages – 14,5 X 21 cm – Prix 15 €

Histoires de mules
Textes d’Olivier Courthiade
Illustrations de Bruno Gras

.… Ces animaux aux longues oreilles, au regard tour à tour doux ou goguenard, m’ont fasciné de longue date. Il était grand temps d’accorder de l’attention à ces étranges animaux. Ma volonté – en chaussant les bottes de mon ami Éric Rousseaux, auteur de Mules et Mulets, ces animaux d’exception – est de donner quelques tuyaux (et recettes) aux néo-aficionados. Plutôt que de me lancer dans un ouvrage didactique, la forme épistolaire m’a paru plus sympathique pour livrer quelques secrets…
et plus appétissante. Et le cocher flamand à qui s’adressent ces lettres, existe-t-il vraiment ? Oui, gagné ! Beaucoup de chair et d’os sur ce “Géant des Flandres” à poil roux. Instructeur d’attelage de renommée internationale, directeur de haras, Emmanuel de Meulenaer a toujours élevé, dressé et utilisé des chevaux de toutes races.
Je le remercie d’avoir joué le jeu du débutant qu’il n’est pas. Le connaissant un tantinet gourmand, j’en profite pour lui suggérer dix recettes typiquement pyrénéennes. L’illustrateur de mes lettres, c’est Bruno Gras, mon « voisin du dessus », puisqu’il habite le dernier village en amont de la vallée de l’aride, au cœur des Pyrénées ariégeoises. »

Olivier Courthiade

Isbn : 978-2-917971-93-2 – 120 pages, 21,5 x 17 cm – Prix : 20 €




(H)êtres
Récit
Jean-Baptiste Cordonnier

« Quand les forêts parlent…

Leur vie qui se décline en siècles ramène à leur dimension fugace les combats des hommes, leurs souffrances, leurs faims et leurs meurtres – mais sans les oublier.

C’est aux dires des arbres que ce livre, aussi inclassable et sensible que son auteur, nous invite. »

Marc-André SELOSSE

Viticulteur dans le Médoc et forestier en Couserans, Jean-Baptiste Cordonnier, en donnant la parole aux arbres, raconte aussi une part de l’histoire des hommes au cœur des Pyrénées.

Les illustrations de son fils Pierre-Louis nourrissent et animent ce dialogue intime avec la forêt.

Isbn : 978-2-917971-92-5 – 120 pages, 14,5 x 21 cm – 15 €




La montagne pour tous

Dirigé par Olivier Hoibian

La genèse d’une ambition dans l’Europe du XXe siècle

Les excursions en montagne et l’alpinisme, dans leur conception moderne, voient le jour en Europe, à l’aube du XIXe siècle. La conquête du Mont-Blanc, en 1786, représente, au moins symboliquement, l’acte de naissance de cette nouvelle forme de loisirs cultivés et mondains. Cet exploit lance un vaste mouvement de conquête des principaux sommets des Alpes et des Pyrénées.
Les représentants de la « bourgeoisie éduquée » jouent un rôle déterminant dans la création des premiers Clubs alpins à travers l’Europe occidentale entre 1857 en Angleterre et 1874 en France. En établissant les valeurs et des normes «du bon usage de la montagne», ils contribuent à la promotion, auprès de leurs contemporains, d’une forme inédite de tourisme. Au-delà des évolutions comparables des grands Clubs alpins d’Europe, caractérisées par l’influence des élites cultivées, le désir de gravir les cimes et d’arpenter la moyenne montagne gagne bientôt de nouvelles catégories sociales. L’aspiration à « la montagne pour tous » commence alors à émerger. Des voix s’élèvent pour réclamer une véritable démocratisation de l’alpinisme et de la randonnée. Cette revendication émane principalement des groupes au recrutement plus populaire qui développent leurs propres modes de sociabilité. Les cultures nationales et les traditions locales vont peser sur les formes de mobilisations en faveur des loisirs et produire des effets variés selon les territoires. Les éclairages présentés permettent d’identifier les dynamiques sociales à l’œuvre en Angleterre, en Suisse, en Italie, en Allemagne, en Autriche, en France et sur le versant espagnol des
Pyrénées depuis la Catalogne jusqu’au Pays basque. Cet ouvrage se propose de restituer ce passé méconnu dans toute son épaisseur historique, par une approche comparative depuis le début du XIXe siècle.

Isbn : 978-2-917971-91-8 – 254 pages, 16 x 24 cm – Prix : 20 €