Victor Cosson

Entretiens avec Pascal Leroy
Préface Jacques Marchand

Troisième du Tour de France 1938 à 23 ans, Victor Cosson reste à 92 ans l’un des derniers témoins du cyclisme d’avant-guerre.
Échappé des ateliers des usines Renault pour mieux courir la gloire sur les routes de France, « Totor » nous fait revivre avec humour et lucidité son parcours de champion brisé par la guerre.
Cette étoile filante au cœur des années sombres, héros populaire d’une banlieue ouvrière à jamais disparue, livre au cours de ces entretiens un témoignage unique sur la vie des maigres pelotons sous l’Occupation.

Pascal Leroy, qui recueille les souvenirs de l’ancien coureur, écrit régulièrement sur l’histoire du sport.
Il est en outre l’auteur de François Faber – Du Tour de France au champ d’honneur.

ISBN : 978-2-9524223-7-6 – 120 pages, 12 €



Bicyclette et organes génitaux

Docteur O’Followell

En 1900, la toute jeune médecine du sport est secouée par un débat autour d’une pratique qui se généralise : la bicyclette. Certains voient dans cet engin une menace nouvelle sur la natalité déjà en berne de la France. La fréquentation assidue de la selle menacerait la virilité masculine et pourrait nuire à la fertilité des femmes.
Et surtout, en ces débuts du féminisme, la bicyclette ne serait-elle pas un autre outil d’émancipation ? La femme prenant du plaisir sexuel sur sa petite reine, comme elle le fait pense-t-on alors sur la machine à coudre, ne serait-elle pas tentée de déserter le lit conjugal au risque d’accélerer le déclin de la France ?
Le cyclisme féminin devient une question de défense nationale !
Rien de tout ça pour le Dr O’Followell ! C’est un moderne qui contribue au débat en voyant dans la bicyclette une chance pour tonifier les organes –tous les organes–, rapprocher les couples, lutter contre l’alcoolisme dévastateur et repeupler le pays.
Merci Docteur !

Voir la table des matières du livre (.pdf).

]ISBN : 978-2-917971-04-8 – 178 pages, 13 €



http://sexes.blogs.liberation.fr/agnes_giard/2014/06/un-vélo-jamais-ne-remplacera-un-bon-coup.html

À vélo et ailleurs

Jean Bobet

Né en 1930, il fut champion du monde universitaire en 1949 à Budapest, avant d’entamer une carrière de coureur cycliste professionnel qui l’amena sur les routes des plus grandes épreuves.
Il se tourna ensuite vers le journalisme en collaborant à L’Équipe, au Monde et à Cinq colonnes à la une avant de diriger le service des Sports de RTL.
Auteur de plusieurs livres sur le cyclisme, il reçut le grand prix de Littérature sportive 2003, pour sa biographie d’Octave Lapize.
… Je me rappelle qu’Antoine Blondin dans une de ses chroniques m’avait appelé l’homme au masque de frère.
Je me rappelle que la jeunesse m’a quitté un jour à cinq kilomètres du sommet du col du Galibier…

ISBN : 978-2-917971-05-5 – 120 pages, 12 €



À l’école du monde,

Seule à vélo sur 3 continents

Kristelle Savoye

Kristelle, jeune enseignante, décide de partir seule à vélo à la rencontre des écoles du monde. Elle confie à son carnet de route les émerveillements et les chocs que lui réserve ce voyage cycliste riche en rencontres magiques et en galères.
Après quatre mois d’Afrique, elle poursuit son périple en sillonnant les grands espaces d’Amérique du Sud jusqu’en Patagonie, lors d’une traversée où continuent de se conjuguer découverte des autres et recherche de soi.
Le troisième volet de ce voyage initiatique a pour cadre la Chine, qui laisse à la jeune instit’ un parfum d’inachevé teinté d’incompréhension.

ISBN : 978-2-917971-0-17 – 272 pages, 16 pages photos, 20 €



Vélo Toro


Paris-Madrid à Bicyclette 1893

Edouard de Pérodil

Sur la route de Madrid, au départ de Paris le 25 juin 1893, deux aventuriers des temps modernes s’apprêtent à affronter le vent, la pluie, la chaleur,les fringales et les crampes, le manque de sommeil, les routes défoncées… et le mauvais vin.
Plus proches des artistes de cirque ou des Pieds Nickelés que des idoles d’aujourd’hui, nos deux héros se répartissent les rôles pour raconter ce drame qui n’en est pas un.
Le journaliste-cycliste Édouard de Perrodil tient la plume dans un style héroïcomique à la fois épique et burlesque.
Son compagnon de route, qui illustre l’épopée, a un joli coup de pédale, un bon coup de crayon et un nom qui restera dans l’histoire de l’aviation : Henri Farman.
En route pour une semaine cycliste d’une autre époque !
Illustrées par des dessins d’Henri Farman

Texte présenté par Nicolas Martin, initiateur de Pacemaker,
site Internet qui explore les rapports entre cyclisme et littérature.

ISBN : 2-9534223-2-X – Prix : 20 €





Pierre Giffard

Du Paris-Brest à l’affaire Dreyfus
Jacques SERAY

Pierre Giffard (1853-1922) commença par mettre sa plume au service du plus grand nombre, en se faisant le vulgarisateur des techniques nouvelles : le téléphone, l’électricité ou encore le phonographe. Journaliste, Pierre Giffard comprit très vite l’intérêt de créer de grands événements sportifs pour asseoir la notoriété d’une presse en pleine effervescence. Dès 1891, celui qui voyait dans le vélo « un bienfait social » inventa la course Paris-Brest-Paris, puis l’année suivante Paris-Belfort à la marche et Paris-Rouen automobile en 1894. Avec son compère Paul Rousseau, il lança en 1892 le premier quotidien sportif, Le Vélo. En faisant le choix d’y défendre le capitaine Dreyfus, il se mit à dos les annonceurs de son journal qui se tournèrent vers le concurrent naissant, L’Auto, ancêtre de L’Équipe et créateur du Tour de France. Le Vélo était condamné. Et lui bien secoué !

ISBN : 978-2-9524223-8-3 – 304 pages – Prix : 23 €



Au Tour du Faso

Photo, Christophe Ena – Texte, Louis Doucet

Christophe Éna*, reporter photographe, a couvert le Tour du Burkina Faso 2008 avec beaucoup de sensibilité et de talent. Ses photos a la fois très esthétiques et poétiques nous présentent une Afrique insolite.

Ici, dans un décor tout neuf, nul besoin d’ascensions vertigineuses pour donner corps et âme au sport cycliste. Au Tour du Faso, la légende s’écrit dans la poussière, sous une chaleur extrême et devant une foule enthousiaste qui s’est approprié l’épreuve phare du cyclisme africain comme un joyau du patrimoine national.
Fausto Coppi, qui disputa ici sa dernière course en 1959, aurait-il laissé au pays des hommes intègres un peu de son esprit en héritage ?
Le Tour du Faso, laboratoire des ambitions africaines depuis 1987, fait naître l’espoir de voir un jour se mêler Blancs et Noirs dans les plus belles batailles du vélo. Quand ce rêve deviendra réalité, on pourra dire que c’est du côté de Ouagadougou que l’histoire a commencé.

*Christophe Ena, reporter photographe né à Pau en 1965, travaille pour Associated Press depuis 1996. Cet habitué des plus grands événements sportifs a couvert plusieurs Tours du Faso.
Ce travail a été primé par la National Press Photographers Association.
Louis Doucet, rédacteur au service de presse d’Amaury Sport Organisation, a suivi à cinq reprises le Tour du Faso dans les équipes d’organisation de la course.

ISBN : 978-2-917971-07-9 – 96 pages – format 23×27 cm – Couverture cartonnée – Prix : 25 €

L’Ariège cycliste

Henri Taverner

À travers les archives de la presse locale et la rencontre d’anciens coureurs, l’Ariège livre ici cent vingt ans de son histoire cycliste, de la création de son premier club, à Pamiers en 1886, au 10e anniversaire de l’Ariégeoise en 2005.
Le Tour de France avait 7 ans quand il traversa pour la première fois l’Ariège, en 1910. L’histoire de ses fréquents passages accompagne l’évolution du département, qui en retour a donné à la Grande Boucle sa part de légende et de drames.
Au fil de ses ascensions prestigieuses ou de ses cols discrets, la géographie ariégeoise se révèle d’une richesse insoupçonnée, prête à combler les cyclistes en quête de parcours à la fois exigeants et grandioses.

L’auteur : journaliste indépendant, Henri Taverner est avant tout un cycliste à qui les routes de l’Ariège se sont offertes en cadeau qu’il a choisi de partager ici.

Prix du document sportif 2005