| Nouveauté

Les Couserannais racontent 39-45

Témoignages recueillis
par Eth Ostau Comengés
et réunis par Jean-Paul Ferré

Édition bilingue Occitan/Français
Livre-CD audio

Ce livre s’adresse à tous ceux qui ne veulent pas oublier, mais aussi à ceux qui veulent apprendre, comprendre et transmettre un passé pas si lointain et pourtant déjà presque éteint. Si ces récits sont propres aux gens du Couserans, ils en dépassent largement les frontières… Ces témoignages du quotidien de la guerre de 1939-1945 nous touchent particulièrement par leur proximité géographique, mais aussi par leur proximité affective car, d’où que nous soyons, nous avons tous un parent qui a connu et vécu ces années-là. Alors découvrons ces tranches de vie, ces témoignages difficiles, parfois plus légers, de ces Couserannais qui n’ont pas oublié et qui nous donnent finalement de l’espoir et l’envie d’en savoir plus. Parce qu’il faut se souvenir, parce qu’il faut comprendre d’où l’on vient, ce qui a été, pour devenir et savoir où l’on va, écoutons ces « petites » histoires qui font la « grande »
Histoire : c’est ainsi que nous pourrons à notre tour les faire vivre encore et les transmettre à nos enfants.
Jean-Paul Ferré est professeur d’Occitan et d’Histoire-Géographie. Il est aussi très impliqué dans la collecte et la diffusion du patrimoine culturel immatériel en Comminges et Couserans, au sein d’Eth Ostau Comengés. Auteur de documentaires ethnographiques, de recueils de contes, du livre Ceux de Betchat dans la Grande Guerre, il est à l’origine de la mallette pédagogique Conda’m eth Coserans dont le présent ouvrage est le prolongement.

ISBN : 978-2-917971-87-1 – 144 pages, 16 x 24 – 15 €





Carnet de bergères

Marion Poinssot  & Violaine Steinmann

À travers la montagne, pour quelques mois par an, nous emmenons les brebis paître. Dans les jumelles nous mettons au point des stratégies pour le troupeau et des vues décalées sur l’envers des crêtes.
Au fil des saisons dans les Alpes et les Pyrénées ariégeoises, nous cheminons entre ruminations foutraques, météos radieuses, galères à frissons. Nos routes se croisent sur les pages de ce carnet commun où nous abordons à deux voix nos contradictions par la face nord et nos jubilations par le versant sud. Le tout avec le plaisir évident de vous convertir au brebisme.

Marion Poinssot garde des brebis dans le Vicdessos, en Ariège. Avant de découvrir le métier dans les Hautes-Alpes, elle a travaillé dans le milieu paysan au Mexique et l’éducation populaire en Aveyron.

Violaine Steinmann est bergère dans la vallée du Biros, en Ariège également. Elle a fait ses premiers pas au cul du troupeau dans les Pyrénées-Orientales puis en Savoie, après des années à faire vivre des marionnettes.

ISBN : 978-2-917971-88-8 – 112 pages, couleur, 21,5 x 17 – 15 €





Mirepoix, pas à pas


Patricia Torrente

Au carrefour de l’Aude et des Pyrénées ariégeoises, sur les rives de l’Hers-vif, se niche la ville de Mirepoix, bastide dominée par la flèche de sa cathédrale.
Mirepoix pas à pas est une invite à en découvrir l’histoire, les secrets et la vie, au rythme d’une promenade qui mène le lecteur du cœur médiéval de la cité jusqu’à quelques sites remarquables alentour.
Flânerie poétique entre passé et présent, ces pages se veulent une incitation à la curiosité, à la contemplation, au plaisir de mieux connaître un lieu dont elles donnent, modestement, quelques clés.

Coté pratique : sur les rabats de la couverture, un plan de la ville et de ses environs vous indique les lieux et curiosités dont parle l’auteur.

ISBN : 978-2-917971-84-0 – 128 pages, couleur, 21 x 1720 €




Au temps des colporteurs

Histoire d’un magasin en Couserans

Ouvrage collectif de l’Association Patrimoine Soueix-Rogalle

Entrez dans le magasin de Soueix-Rogalle situé dans le Haut Couserans, zone de montagne de l’Ariège. Découvrez l’extraordinaire histoire des femmes et des hommes devenus colporteurs pour échapper à la misère au XIXe siècle.

Une équipe de passionnés bénévoles de la vallée de Soueix a rassemblé patiemment toutes les archives du magasin miraculeusement conservés. Ces documents nous plongent dans un émouvant voyage dans le temps et nous racontent des tranches de vie des colporteurs.

Bien avant Internet et les moyens de transports actuels, la circulation de marchandises était organisée d’une main de maître par Maurice Souquet et ses successeurs. Pendant plus de 100 ans le magasin de Soueix a assuré le ravitaillement en objets de colportage. Ainsi, plus de 1 500 voyageurs commerçants du Magasin Souquet ont parcouru les routes d’Europe et du Nouveau Monde. Notamment, parmi ces intrépides, de nombreuses femmes n’ont pas hésité parcourir ces contrées inconnues.
Bons de commande, facturiers, échanges épistolaires témoignent de l’activité du magasin à l’époque des locomotives et du cheval. La quantité étonnante de marchandises dépoussiérées, raconte les mœurs et coutumes d’autrefois. En livrant les secrets du magasin de Soueix, le musée des Colporteurs redonne vie à une bien singulière entreprise.

ISBN : 978-2-917971-85-7 – 128 pages, couleur, 24 x 20 – 20 €




La libération de l’Ariège

Claude Delpla

Un hommage à tous ces hommes et femmes qui on libéré l’Ariège au risque de leur vie

« 1944 ! Des générations se sont écoulées depuis la libération de l’Ariège et l’oubli rongeur de mémoire s’est installé, inexorable comptable des temps évanouis. L’histoire a dû batailler pour retrouver ces combattants de la clandestinité.
Il s’agit ici de faire découvrir, resurgir des hommes et des femmes qui ont, dans la nuit et le silence, accepté d’inventer une nouvelle forme de guerre. Les hasards de l’histoire ont mêlé le destin tragique des républicains espagnols vaincus et réfugiés chez nous, à notre destin aussi tragique de vaincus devenus des étrangers dans leur propre pays.
L’union des vaincus d’hier a permis les victoires du lendemain. Ainsi, la libération de l’Ariège est inséparable du combat des guérilleros espagnols, de l’aide des évadés du camp du Vernet, de la lutte des maquisards de nos forêts. La solidarité n’avait donc pas de frontières.»

C’est ainsi que Claude Delpla présentait en 2004 ses chroniques sur la libération de l’Ariège. Le temps et les forces lui ont manqué pour achever l’ouvrage qu’il projetait. Voici ce livre proposé aux lecteurs. Ceux-ci y trouveront une narration globale de la Libération et de l’épuration en Ariège, racontée au jour le jour, au plus près des événements. Ils découvriront une vision forte, celle d’une Libération internationale, fruit de l’alliance entre la «  République espagnole des forêts  », la République française des maquis et des anciens des Brigades internationales. Ils y trouveront aussi la réfutation de légendes ou de déformations qu’ont suscitées la période, notamment celle d’une prétendue spécificité ariégeoise de violence archaïque. 

Rectificatif

Le traitement de la masse considérable des archives de Claude Delpla a pu entraîner certaines confusions. Merci aux lecteurs qui trouveraient des erreurs d’en informer l’éditeur (mail : contact@lepasdoiseau.fr – adresse : Éditions Le Pas d’oiseau 176 chemin de Lestant 31100 Toulouse).

• Page 199 : pour éviter tout malentendu, le « commandant » Rau en photo n’a rien à voir avec le commandant allemand Rau dont il est question dans le texte pages 201 et 240.
La photo montre Joseph Rau (1916 – 1961), qui fut maître principal pilote, aéronavale, prisonnier de guerre, puis membre du réseau de Justin Fatigue à Verniolle. Il fut décoré de la Légion d’honneur.
• Page 339 : la légende présente dans le livre concerne les photos ci-jointes.
La photo du livre montre la foule s’apprêtant à accueillir Georges Galy-Gasparrou de retour d’internement à Biert en août 1944.

Rappelons que la famille Delpla a déposé aux Archives départementales de l’Ariège, à Foix, l’ensemble des documents en rapport avec cette période de l’histoire. Un fonds Delpla a été créé à cet effet.

ISBN : 978-2-917971-80-2 – 520 pages, 16 x 24 – 25 €





Le voyageur est un menteur

Gérard Bastide

Ce voyage en France, c’est une recette-maison préparée depuis tant d’années avec d’authentiques morceaux d’aventures, mijotée avec des bouts d’expéditions, des conserves de pistes, des restes de virées, relevée avec des reliefs de montagnes bien sûr, assaisonnée de traces à la sauce sentier. Avec la débrouille, les rencontres de hasard, mes cahiers de bord et les récits que j’inventerai au gré de mes vagabondages.
Car mon voyage est un non-lieu. Voyage-rébus, parcours de paroles, carnet de dé-route, c’est aussi et surtout une réflexion au fil des pistes sur l’imaginaire, le pouvoir et la chair des mots. Moi je préfère une histoire sans voyage qu’un voyage sans histoire. Alors je reprends la route pour donner à manger aux mots, j’écris pour apprivoiser mes chemins. L’aventure commence quand on la raconte. Ainsi le récit du voyageur sera à la fois biographie, testament et fiction.

ISBN : 978-2-917971-86-4 – 180 pages,10 €

Vous pouvez commander le livre par courrier à l’adresse ci-dessous
Gérard Bastide 3, chemin de la plaine, 81240-St Amans Soult
Sitouèbe : gerardbastide.fr