| Nouveauté

Saint-Orens de Gameville

Ville nature

Texte de Brice Torrecillas, avec la participation d’EPSO pour les photographies

Aux portes du Lauragais, entretenant des liens privilégiés avec Toulouse, Saint-Orens de Gameville offre une grande qualité de vie. En effet, jouissant de toutes les commodités urbaines, elle profite de nombreux espaces verts et de terres agricoles étendues.
De plus sa fulgurante ascension démographique amorcée à la fin des années 1970 ne lui a pas tourné la tête. Car si cette commune née en 1790 s’inscrit résolument dans l’avenir, elle n’oublie pas cependant son passé. Fermes, villas et châteaux font écho à la beauté du paysage alentour, vallons aux couleurs vives et chaîne des Pyrénées.
Le village devenu ville est demeuré à taille humaine, permettant aux habitants de nouer des relations conviviales. Cette proximité qui refuse la barrière des générations est-elle la clé de son dynamisme ?
Vous retrouverez ou découvrirez une ville aux charmes parfois méconnus mais indéniables. Une ville qui fait rimer modernité et authenticité. Pour le dire en trois mots : une ville nature.

ISBN : 978-2-917971-79-6 – 152 pages, couleur, 29,7 x 23,5, couverture cartonnée – 25 €




Ariège Grandeur Nature

Julien Vergne, Olivier Buisson, Julien Garric, Hervé Duval et Martin Castellan

L’Association des Naturalistes de l’Ariège a été créée en 1988 par une poignée de passionnés. Elle étudie les milieux naturels, la faune, la flore et les relations qui lient l’homme à la nature. Elle tire son dynamisme d’une équipe de professionnels compétents et motivés, tout en s’appuyant sur l’enthousiasme de nombreux bénévoles.
Ses missions ? Connaître, faire connaître et préserver la nature en Ariège.
L’Ariège offre une grande diversité de paysages, d’altitudes et d’influences climatiques…
Il fallait une équipe de spécialistes, de passionnés, une équipe pluridisciplinaire déterminée, des talents divers, pour rassembler toutes les observations et connaissances du milieu naturel de ce département.
L’envie de partager, les 30 ans de l’Ana et un petit grain de folie indispensable ont donné corps et âme à cette aventure pour aboutir à cet ouvrage.
De nombreuses photos et dessins naturalistes de grande qualité illustrent les textes didactiques.
Des extraits de carnets d’observations d’une quinzaine de naturalistes nous dévoilent la pratique de ces amoureux de la Terre très investis dans leur quête du vivant.

ISBN : 978-2-917971-78-9 – 240 pages, couleur, 27 x 23 – 30 €




Les auteurs :
Olivier Buisson Instituteur à Foix. Ariégeois d’adoption et membre de l’Ana depuis une dizaine d’années. Naturaliste et photographe passionné, entre autres, par les Amphibiens et les Reptiles. (www.flickr.com/photos/107881003@N04)

Martin Castellan Licencié en photojournalisme et en sciences environnementales, il est journaliste, auteur, traducteur et photographe spécialisé dans l’environnement, l’agriculture durable et le tourisme vert. Il est également administrateur de l’Ana. (www.martincastellan.com)

Hervé Duval Forestier de formation, il a fréquenté pendant 40 ans plusieurs centres INRA dans le domaine des recherches forestières. Il a ensuite pris sa retraite dans cette merveilleuse Ariège qui l’a séduit dès les premiers instants et, plus particulièrement, quand il a connu l’Ana dont il est devenu administrateur.

Julien Garric Naturaliste depuis 40 ans, il traîne ses jumelles un peu partout en Europe mais surtout en Ariège depuis plus de 20 ans. Tour à tour salarié, administrateur ou bénévole de l’Ana depuis 1999, il coordonne les actions sur le gypaète, réalise divers suivis d’espèces et anime le réseau Aigle Royal Ariège.

Julien Vergne Naturaliste et éducateur/formateur en environnement depuis 25 ans, il est salarié de l’Ana depuis 2002. Il est également illustrateur animalier pour des brochures, des revues ou des livres.(www.facebook.com/JulienVergneNature)

Faim de cycle

Faim de cycleJean-Marc Chavot

 

« Le temps change les hommes. Alors, une guerre, pensez donc ! Ça vous brise une vie toute tracée ou ça vous propulse sur un Olympe dont vous ne soupçonniez même pas l’existence. À l’été 1914, deux cyclistes amateurs testent leurs vingt ans sur les routes de leur premier Tour de France, sans imaginer un seul instant que ce pourrait être leur dernier. Les voilà happés par la Grande Guerre, reclus dans les tranchées, captifs du monde industriel de l’arrière. Un espoir les fait tenir, que renaisse la Grande Boucle… »

 

À travers l’épopée des Géants de la route, ce roman historique plonge le lecteur dans un monde agité par les secousses qui vont bouleverser la France et l’Europe de l’après-guerre.
Jean-Marc Chavot est professeur d’histoire. Sa collaboration avec le musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne, véritable musée technique du Cycle, lui permet de partager sa passion pour la Première Guerre mondiale et pour l’histoire du sport.

ISBN : 978-2-917971-76-5 – 158 pages, 14,5 x 21 – 13 €




Le long silence de Verónica

Un roman historique sur fond de Retirada, avec la recherche des origines pour horizon.

Patrick De Meerleer

Léo n’a pas oublié le recommandé qui l’attend sur la table de la grande pièce. Il a du mal à défaire ce paquet entouré de scotch dans tous les sens. Soulevant délicatement le couvercle, il découvre les lettres liées entre elles par une ficelle fine. » Verónica, une très jeune réfugiée catalane, arrive en France en février 1939 en compagnie de José, son amoureux et protecteur. En 1942, elle met au monde un petit Léo à la maternité d’Elne. Mais la maladie et la guerre les séparent tous trois à jamais. Léo est adopté par un couple de paysans pyrénéens, qui toujours lui cacheront la vérité sur sa naissance. Verónica restera toute sa vie silencieuse, écrivant à son fils des lettres qu’elle ne lui envoie pas. Ces lettres adressées à Léo par un notaire sont le point de départ de l’enquête que mène JJ, un ami historien, aidé par l’épouse de Léo, réfugiée rwandaise à l’accent belge. JJ se charge alors de visiter ces lieux de mémoire, de nouer des liens entre le passé et le présent afin de reconstruire l’identité de Léo… et peut-être la sienne en passant.

Patrick De Meerleer, mêlant son goût pour la nature sauvage et la généalogie, inscrit son roman dans un contexte historique précis. De Rivesaltes à Ibos, en passant par Elne, Toulouse et les Pyrénées où Léo a grandi, il nous plonge à travers le personnage attachant de Verónica dans le douloureux épisode de la Retirada.

V

ISBN : 978-2-917971-75-8 – 208 pages – 15 €



Gino Bartali le Juste

 

Gino Bartali, une autre histoire de l’Italie

Jean-Paul Vespini Gino Bartali

Surnommé Gino le Pieux pour sa foi chrétienne souvent démonstrative, Gino Bartali (1914 - 2000) est une icône du sport cycliste. Les tourments de l’Histoire ont posé une douloureuse parenthèse dans une longue carrière couronnée entre autres par 2 Tours de France (1938, 1948) et 3 Tours d’Italie (1936, 1937, 1946) et marquée par sa rivalité avec Fausto Coppi. En faisant de Bartali un « Juste parmi les nations » en 2013, le mémorial Yad Vashem lui a offert un autre surnom : « Gino le Juste ».
Privé de compétitions pendant la Deuxième Guerre mondiale dans une Italie divisée et occupée, le campionissimo se mua en messager clandestin. Sous couvert de sorties d’entraînement, le Florentin parcourait des distances considérables pour acheminer dans les tubes et la selle de son vélo des faux papiers destinés à sauver des Juifs menacés.
Extrêmement discret sur ses activités de résistant au sein du réseau Delasem, Bartali sauva près de 800 Juifs. Avant guerre, l’Italie mussolinienne avait tenté d’instrumen­taliser – notamment sur le Tour de France – le talent du jeune Bartali. Connu pour son appartenance à l’Action catholique et son opposition au régime fasciste, Bartali, entré dans l’ordre du Carmel en 1936, refusa toujours de porter la chemise noire.

Jean-Paul Vespini, journaliste spécialiste du cyclisme, révèle dans Gino le Juste tout un pan secret de la vie d’un géant du sport, qui était avant tout un homme remarquable. Sport, histoire et politique donnent la trame de cette étude très documentée.

« La vie de Gino Bartali est un roman. Les faits, sportifs et politiques, sont ici relatés d’après l’histoire et de très nombreux documents. Les dialogues et monologues sont imaginés et inspirés par la personnalité de Gino, le contexte, l’époque et les sources que l’auteur a pu consulter. Ce livre ne raconte pas toute la carrière de Bartali, mais s’attache à évoquer la vie d’un champion et d’un homme exemplaire, dans une époque tourmentée, marquée par la guerre mondiale et les difficiles années de la reconstruction. Un champion qui à travers sa foi profonde, ses exploits, et ses actes de courage incarne un héros populaire et écrit une autre histoire de l’Italie. » 

Avant-propos de Jean-Paul Vespini

Le prix Louis Nucéra 2015 a été attribué à Jean-Paul Vespini pour Gino le Juste. Bartali, une autre histoire de l’Italie.
Le prix Antoine Blondin lui a été également attribué le 19 avril 2015 lors des Journées du Livre et du Vin de Saumur.

 Gino Bartali

voir quelques pagesISBN : 978-2-917971-45-1 – 176 pages 16 x 2418 €



Liens utiles :

Mémoire du Cyclisme Sport Vintage (Italien) Fondation Bartali